Washington annonce la fin des exemptions sur l’achat du pétrole iranien

pétrole

Les exemptions sur l’achat du pétrole iranien ne seront plus renouvelées à leur expiration le 2 mai, a annoncé lundi la Maison Blanche, précisant que cette décision vise à “ramener à zéro” les exportations iraniennes de pétrole afin de priver le régime de sa principale source de revenus.

L’administration Trump et nos alliés sont déterminés à maintenir et à étendre la campagne de pression économique maximum contre l’Iran et les activités de déstabilisation du régime qui menacent les Etats-Unis, nos partenaires et alliés et la sécurité au Moyen Orient“, a indiqué dans un communiqué la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders.

Les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis, trois des plus grands producteurs d’énergie au monde, ainsi que nos alliés et amis, sont déterminés à assurer que le marché du pétrole mondial soit approvisionné de façon adéquate“, a relevé Mme Sanders, ajoutant que “nous nous sommes mis d’accord pour prendre les actions opportunes pour nous assurer que la demande mondiale soit satisfaite tout en retirant le pétrole iranien du marché“.

→ Lire aussi : Ghana : découverte d’un nouveau gisement de pétrole

De son côté, le secrétaire d’Etat Michael Pompeo a souligné lors d’un point de presse que “l’administration Trump a abaissé les exportations de pétrole iranien à des niveaux historiquement bas“, notant que “l’annonce d’aujourd’hui s’ajoute aux succès significatifs de notre campagne de pression”.


Nous continuerons à appliquer une pression maximum sur le régime iranien jusqu’à ce que ses dirigeants changent leur comportement destructeur, respectent les droits du peuple iranien et retournent à la table des négociations“, a-t-il prévenu.

Cette annonce est la dernière d’une série de mesures prises par l’administration Trump contre le régime iranien, après la désignation il y a deux semaines du Corps des Gardiens de la révolution iranienne (GRI) comme entité terroriste étrangère.