Washington annonce une taxe de 25% sur certains produits français

taxe

L’administration Trump a annoncé vendredi qu’elle imposerait de nouveaux tarifs sur 1,3 milliard de dollars de produits français, en représailles à une taxe française qui frappe en grande partie les entreprises technologiques américaines.

Ces tarifs, qui seront suspendus jusqu’à la fin de l’année en raison de la crise du coronavirus, concernent principalement les produits cosmétiques, le savon et les sacs à main, a indiqué vendredi le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer.

Lighthizer a déclaré jeudi que les États-Unis “ne toléreraient pas” de traitement injuste, bien qu’il ait reconnu qu’il y avait un problème avec les sociétés multinationales qui se déplacent vers d’autres pays pour éviter de payer des impôts.

Les tarifs de 25% seront retardés de 180 jours et entreront en vigueur en janvier 2021, une interruption censée donner aux deux pays le temps de résoudre leurs différends concernant une taxe numérique qui frappera les entreprises technologiques américaines.

La France a adopté une taxe de 3% sur les revenus que certaines entreprises tirent de la fourniture de biens et services aux utilisateurs français sur Internet, même si elles n’ont pas de grande présence physique en France, une mesure qui ciblera Facebook, Google, Amazon et d’autres dont les activités se concentrent sur la publicité numérique et le commerce électronique.


L’administration Trump a lancé une enquête commerciale sur la taxe il y a un an. Le rapport a révélé en décembre que la taxe imposée par Paris “discrimine les entreprises américaines, est incompatible avec les principes en vigueur de la politique fiscale internationale et est inhabituellement lourde pour les entreprises américaines concernées”.

Le même rapport recommandait des droits de douane pouvant atteindre 100% sur certaines importations françaises évaluées à 2,4 milliards de dollars, y compris le fromage, le vin et les sacs à main. La recommandation finale était nettement moins punitive, avec des tarifs à 25%, le vin et le fromage ayant été entièrement supprimés de la liste.