Washington émet un mandat pour saisir le pétrolier iranien à Gibraltar

Washington émet un mandat pour saisir le pétrolier iranien à Gibraltar

Les autorités américaines ont émis un mandat d'arrêt pour saisir un pétrolier iranien, Grace I, qui se trouve au centre d'une impasse diplomatique entre Londres et Washington.

Cette décision, annoncée tard vendredi soir, intervient un jour après que le plus haut tribunal de Gibraltar ait accepté de libérer le pétrolier saisi le mois dernier près des territoires d'outre-mer britanniques et accusé d'avoir expédié 2,1 millions de barils de pétrole brut en Syrie, en violation des sanctions internationales.

Téhéran avait assuré que la cargaison du navire ne serait plus envoyée dans ce pays du Moyen-Orient, mais des responsables américains ont affirmé que le pétrolier violait toujours la loi américaine.

→Lire aussi : Washington menace de sanctionner les personnes associées au pétrolier iranien Grace I

"Les documents allèguent un stratagème pour accéder illégalement au système financier américain afin de soutenir les livraisons illicites d'Iran vers la Syrie via le Corps des gardiens de la révolution islamique", a fait savoir le département de la Justice américain dans un communiqué faisant référence au mandat. Vendredi, les Etats-Unis ont averti contre des "conséquences graves pour les personnes associées au Grace I", prévenant que les membres d'équipage des navires qui assistent le GRI en transportant du pétrole iranien risquent de ne pas être éligibles pour un visa ou de ne pas être admis aux États-Unis.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :