Washington envoie un porte-avions et des bombardiers au Moyen-Orient

un porte-avions

Les États-Unis vont envoyer dans les prochains jours un porte-avions et une force opérationnelle de bombardiers au Moyen-Orient, dans une démonstration de force contre l’Iran, a annoncé la Maison Blanche.

En réponse à des indications inquiétantes d’escalade et de mises en garde, les Etats-Unis déploient le porte-avions et groupe aéronaval USS Abraham Lincoln et une force de bombardiers auprès du Commandement central américain de la région“, a déclaré le conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton, dans un communiqué publié dimanche soir.

Ce déploiement vise à envoyer “un message clair et sans équivoque au régime iranien” que “toute attaque contre les intérêts des Etats-Unis ou contre ceux de nos alliés rencontrera une force implacable“, a-t-il ajouté.

→ Lire aussi : Washington annonce la fin des exemptions sur l’achat du pétrole iranien

Les États-Unis ne cherchent pas la guerre avec le régime iranien, mais nous sommes tout à fait prêts à réagir à toute attaque, que ce soit par procuration, par le Corps des gardiens de la révolution islamique ou par les forces iraniennes“, a expliqué M. Bolton.


Selon le Wall Street Journal, cette annonce fait suite à des discussions au plus haut niveau ce week-end. De nouveaux renseignements sur la menace posée par l’Iran ont alarmé la Maison Blanche et sont à l’origine du déploiement, qui n’a fait l’objet de discussions que ces derniers jours, selon le quotidien.

Ce déploiement intervient quelques semaines après que la Maison Blanche ait décidé de désigner le corps des Gardiens de la révolution islamique d’Iran en tant qu’organisation terroriste étrangère, ce que Téhéran a qualifié de provocation américaine.