A LA UNEMonde

Washington place une douzaine de responsables chinois sur liste noire

L’administration Trump a placé lundi sur liste noire plusieurs responsables chinois en lien avec la Loi de sécurité nationale adoptée à Hong Kong, un nouvel épisode de l’escalade de tensions entre les deux puissances.

La Chine a constamment condamné ce qu’elle qualifie d’ingérence dans ses “questions internes” de la part de Washington. Les nouvelles sanctions visent 14 vice-présidents du Congrès national du peuple chinois, la plus haute assemblée législative, qualifiés de “ressortissants spécialement désignés”, selon un communiqué du secrétaire d’État Mike Pompeo.

Outre l’interdiction d’entrée aux Etats-Unis, les sanctions gèlent tous leurs avoirs éventuels aux États-Unis et empêchent les Américains d’interagir avec eux et leurs actifs, indique la même source. M. Pompeo a déclaré que ces responsables ont été ciblés pour avoir “élaboré, adopté ou mis en œuvre” la Loi sur la sécurité nationale à Hong Kong.

Les dernières mesures prises par l’administration Trump font partie d’une campagne de pression contre la Chine qui semble s’intensifier à l’approche de l’investiture du président américain élu Joe Biden le 20 janvier.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page