AccueilA LA UNEWhatsApp cantonne l’envoi de messages à cinq destinataires afin de limiter les rumeurs
Whatsapp limite l'envoi de message simultanés a 5 personnes

WhatsApp cantonne l’envoi de messages à cinq destinataires afin de limiter les rumeurs

Le service de messagerie WhatsApp de Facebook limitera globalement le nombre de fois qu’un utilisateur peut transmettre un message à plus de cinq personnes. Cela dans le but de combattre “la désinformation et les rumeurs”, ont annoncé lundi des dirigeants de l’entreprise.

Concrètement, cela va limiter les chaines de partages puisque l’application empêche désormais ses utilisateurs de transférer des messages à plus de 5 personnes. «Nous imposons aujourd’hui une limite de cinq messages dans le monde entier», a déclaré Victoria Grand, vice-présidente des politiques et des communications chez WhatsApp, lors d’un événement organisé dans la capitale indonésienne.

Auparavant, un utilisateur de WhatsApp pouvait transférer un message à 20 personnes ou groupes. La limite de cinq destinataires étend globalement une mesure mise en place par WhatsApp en Inde en juillet après que la propagation de rumeurs sur les médias sociaux ait conduit à des meurtres et à des tentatives de lynchage.

WhatsApp, qui compte environ 1,5 milliard d’utilisateurs, tente de trouver un moyen de mettre fin à l’utilisation abusive de l’application, alors que la plate-forme était utilisée pour diffuser de fausses informations, des photos manipulées, des vidéos sans contexte et des canulars audio, sans aucun moyen de surveiller leur origine ou leur portée.

→Lire aussi:WhatsApp: les arnaques au nom d’entreprises marocaine se multiplient

Le cryptage de bout en bout de l’application permet à des groupes de centaines d’utilisateurs d’échanger des textes, des photos et des vidéos au-delà du contrôle de vérificateurs de faits indépendants ou même de la plate-forme elle-même.

WhatsApp déploiera une mise à jour pour activer la nouvelle limite de transfert, à compter de lundi, a déclaré le chef des communications de WhatsApp, Carl Woog, à Reuters.

Les utilisateurs d’Android recevront d’abord la mise à jour, suivis des utilisateurs iOS d’Apple.

Avec Reuters

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :