AccueilA LA UNEYatim appelle à la consolidation de la coopération maroco-espagnole en matière de migration circulaire
Mohamed Yatim

Yatim appelle à la consolidation de la coopération maroco-espagnole en matière de migration circulaire

Le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Yatim a appelé, mardi à Rabat, à la consolidation de la coopération maroco-espagnole en matière de migration circulaire (emploi saisonnier), soulignant le bilan positif en matière de recrutement de la main d’œuvre marocaine par les entreprises espagnoles.

Lors d’entretiens avec la secrétaire d’État espagnole aux Migrations, María del Consuelo Rumí Ibáñez, Yatim a relevé que “la migration circulaire constitue aujourd’hui un modèle de référence au niveau régional, voire même international“, notant que la coopération dans ce domaine nécessite davantage d’efforts afin de consolider ce dispositif et améliorer certains aspects.

Il s’agit notamment, a-t-il précisé, de revoir certaines dispositions de l’accord de main d’œuvre pour permettre l’adaptation des procédures de sélection des candidats aux nouvelles donnes attestées par les faits et d’ouvrir de nouveaux droits sociaux aux travailleurs saisonniers, notamment la retraite et la conservation des droits acquis et en cours d’acquisition, la totalisation des périodes d’assurance, ainsi que le droit au transfert des prestations garanties.

Il a rappelé, à cet égard, l’accord de main d’œuvre, signé à Madrid le 25 juillet 2001, et le mémorandum d’entente de coopération entre le ministère de l’Emploi et le ministère du Travail et de l’Immigration d’Espagne, signé le 12 février 2009 à Madrid.

→ Lire aussi : Les pays africains appelés à adopter un plan commun en matière de gestion de la migration de la main d’œuvre

Il a, en outre, salué la participation de Rumí Ibáñez aux travaux de la 18-ème réunion du groupe migratoire mixte, qui témoigne de l’importance de ce genre de réunions en matière de renforcement des mécanismes de gestion de la migration, d’encouragement des flux migratoires légaux et de promotion d’actions en faveur d’une meilleure intégration des marocains établis en Espagne.

Pour sa part, Rumí Ibáñez a indiqué que le Maroc et l’Espagne sont appelés à étoffer d’une manière commune leur coopération pour une meilleure gestion migratoire, plaidant pour davantage de soutien de la part de l’Union européenne.

Qualifiant le Maroc de partenaire stratégique de l’Espagne, Rumí Ibáñez a réitéré la détermination de son pays à lutter contre la migration clandestine et la traite des êtres humains.

Elle a, en outre, souligné l’impératif de travailler sur “des canaux de migration légale“, rappelant la définition des objectifs pour la prochaine campagne de recrutement des travailleurs temporaires dans son pays, ainsi que de nouveaux projets portant particulièrement sur leur formation. Ont pris part à cette rencontre l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Diez Hochleitner, et des hauts responsables marocains et espagnols.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :