A LA UNEEconomie

Des obstacles au commerce sapent les efforts pour accroître la production mondiale des vaccins (OMC)

L’organisation mondiale du commerce (OMC) a déploré lundi la persistance des obstacles au commerce qui continuent de saper les efforts déployés au niveau mondial pour accroître et diversifier la production des vaccins anti-Covid.

Dans son 25e rapport de suivi sur les mesures commerciales du G20, l’OMC se félicite de la modération dont ont fait preuve le Etats membres du Groupe en matière de politique commerciale et qui a empêché une dynamique protectionniste destructrice, soulignant toutefois que « des obstacles au commerce subsistaient et continuaient de saper les efforts déployés au niveau mondial pour accroître et diversifier la production des vaccins ».

« Le système commercial multilatéral a de nouveau prouvé sa valeur. Comme ce fut le cas lors de la crise financière mondiale il y a plus d’une décennie, le système a été un rempart solide et efficace contre toute accélération du protectionnisme alors que nous sommes confrontés à la pire crise économique et sanitaire depuis des générations », a relevé la directrice générale de l’OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, citée par le rapport.

Tout en rappelant « l’énorme » impact humain, économique et social de la pandémie, Mme Ngozi a relevé que « la reprise du commerce ne sera durable que si l’équité en matière de vaccins est assurée ».

« Alors que les conclusions du rapport indiquent que les mesures restrictives pour le commerce diminuent, les économies du G20 ont encore du travail à faire pour assurer la libre circulation des ingrédients et des fournitures médicaux essentiels pour sauver des vies. Les restrictions commerciales entravent nos efforts pour augmenter la production, en particulier dans les pays en développement, et assurer une distribution équitable des vaccins », a-t-elle poursuivi.

Le rapport souligne par ailleurs qu’au cours des derniers mois, la coopération et la coordination internationales entre les nations et les organisations intergouvernementales ont augmenté et se sont intensifiées.

L’organisation basée à Genève estime que « le commerce a été une force positive pendant la pandémie en permettant l’accès aux fournitures médicales », faisant remarquer que « malgré la diminution de la valeur du commerce mondial des marchandises de plus de 8 % en 2020, le commerce des fournitures médicales a augmenté de 16 % et celui des équipements de protection individuelle de 50 % ».

Le rapport note également que le système commercial multilatéral a maintenu la fluidité des échanges, soulignant le rôle central que joue l’OMC « en veillant à ce que les chaînes d’approvisionnement restent ouvertes et que les politiques commerciales restrictives soient évitées ».

Cependant, le COVID-19 continue de constituer une menace sérieuse pour l’économie mondiale et la santé publique, mettent en garde les auteurs du rapport, affirmant que la production de vaccins a été lente et la distribution inégale, contribuant à d’importantes disparités d’accès entre les pays, en particulier pour les économies en développement à faible revenu, qui ont du mal à obtenir suffisamment de doses.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page