ban600

La direction de la prison locale Ain Sebaa 1 dément les allégations concernant un sit-in des avocats des détenus des événements d’Al Hoceima

La direction de la prison locale Ain Sebaa 1 dément les allégations concernant un sit-in des avocats des détenus des événements d’Al Hoceima

La direction de la prison locale Ain Sebaa 1 à Casablanca a démenti les allégations relayées par certains médias concernant un prétendu sit-in observé par les avocats des détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceima.

Commentant les photos illustrant ces allégations, un communiqué de la Délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a expliqué, lundi, que les avocats concernés ont violé les règlements en vigueur, en prenant des photos au sein de l’établissement pénitentiaire et en les diffusant sans autorisation préalable.

Concernant les informations sur la “confiscation” par l’administration de l’établissement pénitentiaire, des téléphones portables des avocats et de fouille de leurs mallettes, “en violant la confidentialité de leurs contenus”, le communiqué affirme qu’il ne s’agit que d'”allégations tendancieuses”, notant que vu le grand nombre d’avocats, l’administration de la prison a pris des mesures préventives, en gardant les téléphones mobiles loin des locaux consacrés aux entretiens et en soumettant les grandes mallettes au contrôle, sans porter atteinte à la confidentialité des dossiers des avocats.

La même source souligne que l’avocat évoqué dans ledit article s’est rendu à l’établissement pénitentiaire en compagnie d’une consœur pendant deux jours successifs pour l’entretien avec les accusés, cherchant à chaque de semer le désordre au sein de l’établissement, faisant fi des règlements vigueur.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire