ban600

L’Ethiopie traite plus de 617.000 ha contre le ravageur de maïs

L’Ethiopie traite plus de 617.000 ha contre le ravageur de maïs

Le ministère éthiopien de l’Agriculture et des Ressources naturelles a annoncé, jeudi, avoir réussi à traiter, avec l’aide de ses partenaires, environ 617.056 hectares de maïs qui auraient été ravagés par la chenille légionnaire d’automne.

Selon Tewabe Chane, expert en communication au ministère éthiopien de l’Agriculture et des Ressources naturelles, l’Ethiopie a récolté plus de 3 millions d’hectares de maïs depuis le mois de mars: le légionnaire d’automne a été observé sur 646.731 hectares de cette superficie.  Le légionnaire d’automne, observé pour la première fois en Ethiopie en février dernier, s’est propagé dans huit régions du pays qui cultivent le maïs, a fait savoir le responsable, cité par des médias, soulignant que l’impact sur les cultures de la denrée sera « calculé » dans les mois à venir.

Le président éthiopien Mulatu Teshome a déclaré plus tôt cette semaine que les ravageurs de maïs ont impacté la production agricole éthiopienne au cours de l’année fiscale éthiopienne 2016-2017, qui a pris fin le 7 juillet dernier.  L’Ethiopie a appliqué près de 239.821 litres de produits chimiques contre le légionnaire d’automne sur 253.572 hectares de terres. Les 363.483 hectares restants ont été traités par des mécanismes traditionnels, indique-t-on de même source.  Les cultures comme le maïs, les graines de soja, les arachides et les pommes de terre font partie de la centaine de cultures très vulnérables au légionnaire d’automne, qui a été observé pour la première fois en Afrique en 2016 au Nigeria, au Soudan du Sud, à Sao Tomé et Principe, au Bénin et au Togo.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire