ban600

L’Initiative civile pour le Rif appelle à l’apaisement pour mettre en œuvre les initiatives visant à instaurer le dialogue

L’Initiative civile pour le Rif appelle à l’apaisement pour mettre en œuvre les initiatives visant à instaurer le dialogue

L’Initiative civile pour le Rif a appelé, jeudi à Rabat, à apaiser la situation pour mettre en œuvre les initiatives visant à instaurer le dialogue et à rétablir la confiance.

Lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du rapport préliminaire de l’initiative civile sur les protestations au Rif, les membres de l’initiative ont mis l’accent sur la grande importance de l’apaisement qui donnera aux différentes parties l’occasion de rétablir la confiance, notant que la question de manque de confiance est très répandue dans cette région et cette méfiance est exprimée à plusieurs reprises par les différentes parties aussi bien officielles que populaires.

Le manque de confiance a contribué à l’affaiblissement et à la marginalisation des différentes médiations ce qui a compliqué la mission de toutes les instances et rendu le seuil des revendications non exhaustif, ont-ils relevé, soulignant que le rétablissement de la confiance ne peut être réalisé à travers les annonces et les bonnes intentions, mais par le changement des mentalités et la prise de mesures concrètes et durables avec de nouveaux outils.

L’initiative a recommandé, dans son rapport élaboré après une visite de terrain de ses membres dans la ville d’Al Hoceima, à instaurer les conditions et les mesures de confiance, mettant l’accent sur l’importance de relancer le processus des revendications prioritaires exprimées par le mouvement de protestations au Rif (Hôpital, routes, noyau d’une université…)

Dans ses recommandations relatives au “mouvement de revendications au Rif”, l’Initiative souligne l’importance de veiller à maintenir le caractère pacifique des manifestations et à écarter ceux qui recourent à la violence verbale ou physique.

L’Initiative civile pour le Rif appelle également à respecter l’opinion contraire et à bannir tout discours de personnalisation des revendications, ainsi qu’à accepter de se réunir avec les parties qui prônent le dialogue (institutions officielles, partis politiques, instances civiles…).

Le rapport de l’Initiative civile pour le Rif, qui regroupe des acteurs de la société civile et des universitaires, a été élaboré sur la base des constatations de l’Initiative sur le terrain après sa visite à Al Hoceima du 5 au 8 juin et au cours de laquelle ses membres ont rencontré des représentants du mouvement de protestation, des élus, des responsables locaux, provinciaux et régionaux, des acteurs de la société civile ainsi que des représentants de l’autorité publique.

Ce rapport préliminaire est subdivisé en quatre axes portant sur la conjoncture des évènements et leur rapport au passé et au présent de la région, une description objective de ce qui a été observé pendant la visite d’Al Hoceima, la présentation d’une lecture préliminaire et des recommandations.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire