ban600

Salon « Made in Morocco » à Abidjan : Savoir-faire et produits marocains à l’honneur

Salon « Made in Morocco » à Abidjan : Savoir-faire et produits marocains à l’honneur

Des dizaines d’exposants marocains ont pris part à la 3ème édition du Salon « Made in Morocco« , un événement visant la promotion du savoir-faire et des produits marocains qui a pris fin, dimanche à Abidjan.

Erigé sur environ 4.000 mètres carrés, le Salon a offert l’opportunité aux exposants participants de faire étalage de leur savoir et leur expertise dans des secteurs tout aussi divers que l’agroalimentaire, du tourisme, de l’artisanat et de l’immobilier.

Selon le groupe Rahal, initiateur de l’événement à travers sa filiale GA concept, ce 3ème « Made In Morocco » se veut une tribune mise à la disposition des acteurs économiques africains pour s’informer des opportunités d’affaires au Maroc, de nouer de nouveaux contacts professionnels avec leurs homologues marocains, à travers les possibilités de B2B qu’offre l’événement, et de conquérir de nouveaux marchés porteurs et à forte valeur ajoutée ».

Le choix d’organiser la 3è édition du Salon « Made in Morocco » à Abidjan émane de « notre volonté de contribuer à la concrétisation de la vision de SM le Roi Mohammed VI qui préconise une ouverture tous azimuts sur les pays du continent africain« , a souligné le directeur du Salon, Mohamed Rahal Essoulami.

Après deux précédentes éditions tenues en 2014 et 2016 à Bruxelles en Belgique, « Made in Morocco » 2017 entend passer à la vitesse supérieure en termes de contenu proposé et des personnalités invitées, moyennant un choix judicieux des thématiques abordées, lesquelles mettront en exergue la marque Maroc dans son environnement continental, tout en ouvrant le débat sur la modélisation de la marque Afrique », a-t-il noté.

Avec un marché « Made in Africa », une plateforme B2B, ainsi que des panels de haut niveau, le « Made in Morocco » se veut être un carrefour de choix qui a réuni durant trois jours les « ambassadeurs » de la marque Maroc autour des valeurs liées aux échanges interculturels et à l’intégration régionale, a ajouté M. Essoulami.

Il a, en outre, précisé que le salon n’est pas l’apanage exclusif de ses organisateurs, mais une plateforme culturelle et d’affaires ouverte à toutes les bonnes volontés qui ambitionnent de porter haut le flambeau du Royaume et confirmer son enracinement millénaire en Afrique et ce, dans toute sa dimension économique, sociale, politique et civilisationnelle.

Cette édition s’est s’articulée autour de l’africanité des produits et services Made in Morocco, tout en mettant l’accent sur le rôle de locomotive et de modèle que représente le Royaume pour de nombreux pays africains, le but étant également de promouvoir le Made In Africa.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire