ban600

Visite d’une délégation d’enfants parlementaires à la Cour d’appel de Casablanca

Visite d’une délégation d’enfants parlementaires à la Cour d’appel de Casablanca

Une délégation d’enfants parlementaires a effectué, vendredi, une visite à la Cour d’appel de Casablanca dans le cadre du dispositif de signalement et de défense des enfants victimes de violence, d’exploitation et de négligence.

S’exprimant à cette occasion, le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca, Hassam Matar a fait savoir que conformément aux engagements nationaux et internationaux du Royaume en matière de protection des droits de l’enfant, le ministère de la Justice a mis en place des cellules de prise en charge des femmes et des enfants auprès des tribunaux pour faciliter leurs accès aux services judiciaires.

A cet égard, un plan d’action visant la promotion de l’action judiciaire en la matière a été mis en place en vue de contribuer à l’amélioration du rendement de ces cellules, le renforcement des moyens d’intervention et la complémentarité des missions et pouvoirs des intervenants dans le domaine de la prise en charge des femmes et enfants victimes de violence, d’exploitation et de négligence.

Pour sa part, la représentante des enfants parlementaires, Kenza Bouiaich a indiqué que le dispositif lancé par SAR La Princesse Lalla Meryem, Présidente de l’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE), permet à toute personne de signaler des actes de maltraitance et toute forme d’abus et d’exploitation contre les enfants via le numéro vert simplifié 2511.

Organisée par l’ONDE en partenariat avec les ministères de la Justice et de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, cette visite aux tribunaux permettra aux enfants parlementaires et élèves des établissements scolaires de la région de prendre connaissance des efforts déployés en faveur de la protection des enfants sur le plan juridique contre les différentes formes de violence, d’exploitation et de négligence, a-t-elle dit.

Lancé en marge de la 15e édition du Congrès national des droits de l’enfant, organisée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce dispositif ayant connu l’implication d’avocats, psychiatres, pédiatres et assistants sociaux permettra de dénoncer, recevoir les plaintes des enfants maltraités et faciliter l’accès des enfants aux services du centre d’écoute.

Cette visite des enfants parlementaires qui s’inscrit dans le cadre d’un programme de communication sur le signalement et la défense des enfants victimes de violence, d’exploitation et de négligence sera suivie par des visites de l’ensemble des départements ministériels et établissements chargés de la protection des enfants.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire