ban600

1,6 MMDH consacrée à la réhabilitation des marchands ambulants en 4 ans

1,6 MMDH consacrée à la réhabilitation des marchands ambulants en 4 ans

Une enveloppe budgétaire de 1,6 milliard de Dirhams (MMDH) a été consacrée à la réhabilitation des marchands ambulants durant 4 ans, a indiqué Mme Nadira El Guermai, gouverneur coordinatrice nationale de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Dans un exposé présenté devant la Commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants sur "le projet de réhabilitation des marchands ambulants", Mme Guermai a précisé que la contribution de l'INDH dans ce projet s'élève à 1,45 MMDH et celle du ministère de l'Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique à 0,15 MMDH.

Elle a également relevé qu'un total de 58.279 marchands ont bénéficié jusqu'à septembre dernier de différents équipements qui ont nécessité un montant de 641 millions de dirhams (MDH), ajoutant que 28.350 charrettes (49%) ont été remises ou sont en cours de livraison, tandis que 29.929 autres seront acquises en 2018 (51%).

S'agissant de l'aménagement d'espaces périodiques et permanents à structures légères, la responsable a fait savoir que 338 espaces commerciaux ont été aménagés au profit de 65.078 bénéficiaires pour un montant global de 946 MDH, notant que 229 espaces (68%), actuellement fonctionnels ou au stade final d’achèvement, profiteront à 42.173 personnes, soit 65% du nombre total des bénéficiaires.

Elle a aussi ajouté que 109 espaces, qui font l'objet d'études, sont programmés pour l'année prochaine et profiteront à 22.905 personnes, soit 35% du nombre des bénéficiaires.

Conformément aux Hautes instructions royales, un espace dédié aux services de proximité a été créé au profit des "travailleurs journaliers" dans les domaines de plomberie, d’électricité et de peinture, en leur fournissant les équipements et le matériel nécessaires pour leur travail, un vélo et une combinaison, a-t-elle poursuivi, estimant que cette initiative permet la libération du domaine public et l'amélioration des conditions de travail des marchands ambulants. Mme Guermai a aussi fait part de certaines contraintes liées au nombre croissant de marchands ambulants, à la rareté de l'assiette foncière appropriée pour la mise en place des marchés de proximité et à l'organisation de cette catégorie de marchands.

Dans le cadre des mesures d'accompagnement, des sessions de formation sont dispensées, selon elle, au profit des marchands ambulants en matière des normes de sécurité sanitaires, selon les activités exercées, d'usage d'équipements et de techniques de comptabilité de base. Elle a, par ailleurs, rappelé que ce projet, qui a été lancé en août 2015, à titre expérimental dans 42 provinces, a permis de recenser quelque 124.000 vendeurs (58.279 bénéficiaires dans le cadre des marchés ambulants et 65.078 dans le cadre des marchés périodiques et permanents), ajoutant qu'après évaluation de cette expérience et définition des difficultés et des solutions possibles, ce projet a été généralisé en avril 2016 dans toutes les préfectures et provinces du Royaume.

Ce projet vise l'organisation des marchands ambulants pour l'exercice de leurs activités dans de meilleures conditions, la libération du domaine public, leur structuration dans des marchés répondant aux conditions requises, à travers la préservation de leur dignité, la promotion de l’attractivité de l’espace urbain et périurbain, le rapprochement des services à la population et l'amélioration de la qualité des produits et des marchandises.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :