61 morts dans le naufrage de migrants au large de la Tunisie

migrants

Le bilan des migrants décédés dans le naufrage, dans la nuit du 4 au 5 juin, de leur embarcation au large de Sfax (270 km au sud de Tunis) s’est élevé à 61, selon la protection civile tunisienne.

D’après le directeur de la protection civile, le commandant Morad Mechri, les corps de trois hommes et un bébé ont été retrouvés à la plage Allawza dans la région de Jebiniana relevant du gouvernorat de Sfax.

Les recherches menées par l’armée, les garde-côtes et la Protection civile se poursuivent au large de cette ville, a précisé la même source.

Ces migrants, dont la plupart sont originaires d’Afrique subsaharienne, se trouvaient à bord d’une embarcation clandestine partie de Sfax en direction de l’Italie. Le capitaine de l’embarcation, un Tunisien de 48 ans, originaire Sfax, fait partie des victimes, selon une source judiciaire tunisienne.

Une enquête a été ouverte pour identifier les organisateurs de cette traversée clandestine.


D’après le Haut-Commissariat aux Réfugiés de l’ONU (HCR), les départs clandestins des côtes tunisiennes ont augmenté de 156%, entre janvier et fin avril, comparé à la même période de l’an dernier.