Abdelhak Najib: Homme de Culture 2020

Abdelhak Najib

Par Mounir Serhani
Écrivain-philosophe

Le verdict est tombé le 27 décembre 2020. Abdelhak Najib, écrivain, journaliste, présentateur de l’émission à grand succès de Al Oula : « Sada Al Ibdae », essayiste, conférencier et critique d’art et de cinéma, a été distingué par la prestigieuse Union de la Culture Arabe comme la personnalité culturelle de cette année pour son apport à la culture et aux arts dans le monde.

Cette distinction vient saluer le travail d’un homme de Lettres et une figure de la Culture marocaine et arabe qui s’est distingué durant cette année non seulement en tant qu’écrivain en publiant plusieurs ouvrages importants tels que « Maroc, de quoi avons-peur », un livre collectif réunissant 54 auteurs de différents horizons qui pose la question de quel Maroc voulons-nous pour le futur. Abdelhak Najib a également co-signé avec l’excellente Docteur Imane Kendili, psychiatre et addictologue, une profonde réflexion sur la pandémie du Covid 19 et le monde qui nous attend demain, intitulé : « Coronavirus, la fin d’un monde».

Toujours aux Éditions Orion, il a publié : « Vitriol », « Finis Gloriae Mundi », « Le pays où les pierres parlent », « Le printemps des feuilles qui tombent », « Le temps des femmes libres », «Schizophrénies marocaines » et «La rédemption par le péché », un essai philosophique qu’il co-signe avec l’écrivain et philosophe, Mounir Serhani.

En effet, c’est pour rendre hommage à ce travail de fond durant une période très difficile, celle de la pandémie, que l’Union arabe pour la Culture a distingué le penseur marocain, qui a aussi publié durant cette année 2020 de nombreux auteurs de belle facture tels que Abdallah El Amrani et son roman « L’homme qui tua la lune », Noureddine Bousfiha et son «L’autre côté de soi », Najib Bensbia et son roman « Lettre à mon homme », Professeur Wiam El Khattabi et son excellent ouvrage, « Ingratitude Ô travail », « la révolte des secrets » de l’incomparable Rachida Belkacem. Sans oublier, « Leila au pays des benzo » de Linda Chiouar, « Amours » de Mouad Moutawakil, «La danse sur les clous » de Driss Korchi ou encore «La naturopathie du cancer » de Docteur Fati Hamzy.


Ce sont là plus d’une vingtaine d’ouvrages publiés par temps de crise et dont des centaines d’exemplaires ont été gratuitement offerts à tous les lecteurs désireux de se les procurer dans un geste citoyen pour soutenir les gens durant les difficiles périodes de confinement. Le prix distingue aussi Abdelhak Najib le conférencier qui a animé durant la période du confinement de nombreuses conférence via la châine Web Orion TV, avec un immense succès public avec des thématiques à la fois actuelles et citoyennes posant de profondes questions sur le vivre-ensemble, la solidarité, la cohésion sociale et la culture des valeurs humaines les plus fondamentales.