A LA UNEMaroc

Acceptation de la pétition pour « l’effectivité de la parité constitutionnelle à l’horizon 2030 »

Le collectif « Parité Maintenant » a l’honneur d’informer l’opinion publique qu’il a reçu du président de la Chambre des représentants une réponse d’acceptation de la pétition pour « l’effectivité de la parité constitutionnelle à l’horizon 2030 » sur la forme et le fond.

Sur la base de l’avis de la commission pétitions et de la réponse du gouvernement concernant les conditions requises, le bureau de la chambre des représentants a décidé lors de sa réunion du 7 juin 2021 d’accepter la pétition n° 1/2021 et de diffuser son contenu aux organes de la chambre, y compris les groupes parlementaires, les députés non affiliés et les groupes de travail thématiques, afin d’interagir positivement avec elle et de réaliser le souhait des signataires de la pétition dans l’adoption d’une loi-cadre relative à la parité et à l’égalité.

Le président de la Chambre des représentants a également salué cette initiative citoyenne, qui vise à activer la parité demandée et porte en elle une profonde prise de conscience des préoccupations des citoyens et des citoyennes.

→ Lire aussi : Parité: Les femmes occupent la moitié des postes à l’AMSSNuR

Nous, membres du collectif « Parité maintenant », exprimons notre fierté et joie d’avoir mis en œuvre le principe de démocratie participative inscrit dans la constitution, d’autant plus que nous ne sommes qu’à quelques jours du dixième anniversaire de son adoption. Nous considérons l’ouverture de l’institution législative à la société civile et sa réponse aux droits de l’Homme et aux demandes sociales comme un encouragement aux initiatives construisant un pont de confiance entre les acteurs et les institutions et visant à consolider le principe de la démocratie, à construire un état de droit, et contribuer à élargir la participation des femmes dans tous les domaines, conformément à l’esprit et au contenu de la constitution, qui consacre le principe d’égalité et de lutte contre toutes les formes de discrimination.

Nous avons mené avec fierté l’expérience de la pétition « Parité Maintenant » et la considérons comme un exercice démocratique auquel une large partie de la société a cru et a contribué à son succès. Nous exprimons nos profonds remerciements à tous, citoyens et citoyennes, de différentes appartenances politiques, syndicales, associatives, artistiques et sportives, individus et groupes, de toutes les régions du Royaume. Nous adressons également nos remerciements particuliers à tous les médias nationaux, audiovisuels, électroniques et papier, ainsi qu’à la presse accréditée au Maroc, car ils ont eu un grand rôle dans la clarification de ce projet de manière positive.

Nous vous annonçons également la poursuite de la dynamique qui a accompagné ce projet avec tous les acteurs, partenaires et supporters des enjeux de démocratie et de l’égalité, notamment avec la publication du tome II du livre blanc relatif à la parité dans les domaines économique, social, culturel et environnemental. Nous mènerons une série de débats comme nous l’avons organisé après la publication du tome I relatif à la parité dans la sphère politique et institutionnelle.

Alors que nous approchons des prochaines échéances électorales qui seront décisives, nous appelons tous les partis et syndicats à faire de la prochaine étape un jalon positif qui rompt avec l’injustice et la discrimination dont les femmes ont souffert durant les campagnes électorales passées, et nous les appelons également à faire en sorte que les femmes soient au centre de leurs préoccupations et de leurs programmes politiques, et d’adopter le principe de l’égalité basé sur la compétence pour les deux sexes, dans tous les organes et composition des institutions élues, dans le respect de l’esprit de la constitution et de tous les engagements internationaux pris par le Maroc, et en faveur d’un développement durable qui ne peut se faire qu’avec des femmes et des hommes qualifiés sur un pied d’égalité.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page