Affaire Hamieddine : Mustapha Ramid sera entendu par la justice

Mustapha Ramid

Par Saad Bouzrou

Mustapaha Ramid, ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, fait l’objet d’une plainte déposée par trois avocats auprès du procureur général près de la cour de cassation. Ces derniers ont décidé d’ester en justice le ministre pour « outrage à un corps constitué ».

Les trois avocats ayant déposé plainte le 20 décembre dernier sont Lahbib Hajji, Mustapha El Hini et Abdelfattah Zahrach. Ils considèrent que Mustapha Ramid a commis un crime et « l’accusent de porter atteinte au corps de la magistrature et à l’indépendance de la justice » dans le cadre de l’affaire Hamieddine.

Mustapha Ramid est également accusé par les trois pénalistes d’avoir intervenu en faveur du parlementaire pjdiste Abdelali Hamieddine, impliqué selon eux dans le meurtre de l’étudiant Benaissa Ait el Jid.

→ Lire aussi : Ramid appelle à l’accélération de la mise en oeuvre du projet d’un rapport annuel sur les droits de l’Homme

Le ministre en question est en outre inculpé par les trois plaignants de s’être immiscé dans le pouvoir judiciaire et d’avoir porté atteinte à la justice dans un post publié sur sa page Facebook dans lequel il défend son « frère » Hamieddine.

A noter que le parlementaire sera entendu par le juge d’instruction chargé de l’affaire près la cour d’appel de Fès pour l’affaire Ait el Jid le 25 décembre prochain.