Agression d’un substitut du procureur du Roi à Tanger: L’Amicale Hassania des magistrats engagée à préserver la dignité de la famille des magistrats

L’Amicale Hassania des magistrats

L’Amicale Hassania des magistrats a dit lundi suivre de près les développements de l’affaire de l’agression du substitut du procureur du Roi près le tribunal de première instance à Tanger, faisant part de sa disposition à entreprendre toutes les étapes préservant la dignité de la famille des magistrats.

“Suite à l’agression physique et verbale dont a été victime le substitut du procureur du Roi près le tribunal de première instance de Tanger par un élément des forces auxiliaires en violation flagrante de la loi”, l’Amicale souligne dans un communiqué qu’au vu des rôles qui lui sont attribués en vertu de la loi, elle a immédiatement pris contact avec les différentes parties et autorités concernées pour cerner les tenants et aboutissants de cette affaire qui demeure “isolée et inacceptable”.

L’Amicale relève que cet incident ne va en aucun cas sous-estimer les grands efforts nationaux que déploient l’ensemble des autorités et institutions pour préserver la paix, la santé et la sécurité de tous”, ajoutant qu’elle suit de près les développements de l’affaire en totale coordination avec son bureau régional à Tanger, qui était en contact constant avec le magistrat en question “qui a décidé aujourd’hui, de son plein gré, de renoncer à sa plainte dans un cadre qui préserve sa dignité”.

Cette initiative personnelle du magistrat renseigne sur les valeurs “sublimes” de la profession et le sens de responsabilité des personnes qui l’exercent, indique la même source, notant que cette initiative, fruit aussi des efforts de plusieurs parties, a eu lieu en présence du président du bureau régional de l’Amicale Hassania à Tanger et de nombre de magistrats.

Réitérant son soutien au substitut du procureur du Roi et son attachement aux valeurs de la solidarité responsable qui régit la déontologie de la famille des magistrats, l’Amicale souligne qu’elle est disposée à entreprendre toutes les étapes et mesures préservant la dignité de la famille des magistrats qui découle de la dignité du pouvoir judiciaire, conclut le communiqué.