Air Canada condamné à payer 21.000 $ pour violation des droits linguistiques

Air Canada

La compagnie aérienne Air Canada a été condamnée à payer 21.000 dollars à deux clients francophones pour “violations répétées de leurs droits linguistiques”.

Le couple Michel et Lynda Thibodeau a déposé 22 plaintes en 2016 auprès du Commissaire aux langues officielles, pour des infractions à la Loi sur les langues officielles.

Cités par la presse locale, les deux clients reprochent au transporteur canadien que ses avions affichent certains mots comme “sortie” seulement en anglais et en cas de traduction, l’équivalent en français est inscrit en plus petits caractères. En outre, seul le mot anglais “lift” est gravé sur les boucles des ceintures de sécurité des aéronefs.

→ Lire aussi : Hawaï: 35 blessés dans un atterrissage d’urgence d’un avion d’Air Canada

Ils ont ainsi soutenu qu’Air Canada viole systématiquement les droits linguistiques des francophones.


Dans sa décision rendue cette semaine, la Cour fédérale a admis que les droits du couple Thibodeau ont été bel et bien violés.

La Cour a ainsi condamné Air Canada de transmettre aux deux clients une lettre d’excuses et de leur verser payer des dommages-intérêts, à hauteur de 1.500 dollars par plainte. De son côté, Air Canada a fait part de sa disposition à déposer, dans un délai de six mois suivant le jugement final, un plan de travail qui envisage de façon ordonnée le remplacement des enseignes tel que recommandé par le Commissaire aux langues officielles du Canada.