Algérie: deux militaires tués dans l’explosion d’une bombe artisanale

Deux militaires algériens ont été tués, samedi, dans l’explosion d’une bombe artisanale lors d’une opération de ratissage menée par un détachement de l’armée dans la région de Médéa (Sud-ouest), a annoncé dimanche le ministère algérien de la Défense.

Lors d’une opération de fouille et de ratissage menée par des détachements de l’Armée nationale populaire dans la localité de Oued El Takouk, relevant de la wilaya de Médéa et suite à l’explosion d’une bombe de confection artisanale, deux militaires ont été tués, a précisé le ministère dans un communiqué.

Il a ajouté que les mesures sécuritaires nécessaires ont été prises par des détachements de l’Armée algérienne qui ont poursuivi les opérations de fouille et de ratissage de cette zone.

Le 20 juin courant, un soldat algérien avait été tué dans un accrochage avec un “groupe terroriste armé” dans la wilaya d’Ain Defla (centre).

Malgré la mise en oeuvre en 2005 d’une Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la “décennie noire” (1992-2002) de la guerre civile qui a fait quelque 200.000 morts, des groupes armés islamistes restent actifs notamment dans le centre-est du pays, où ils s’en prennent généralement aux forces de sécurité.