Algérie: Limogeage du chef du département emploi-préparation de l’état-major de l’Armée

Algérie
Algérie

Le général-major Cherif Zerrad, chef du département emploi-préparation de l’état-major de l’Armée algérienne, a été démis de ses fonctions le 12 octobre dernier, selon un décret présidentiel publié vendredi au Journal officiel.

La même source n’a toutefois pas précisé les raisons du limogeage du général-major Zerrad.

Plusieurs hauts responsables algériens ont été démis de leurs fonctions ou déférés devant la justice algérienne qui avait, ces derniers mois, ouvert une série d’enquêtes sur des faits présumés de corruption visant des hommes politiques et d’affaires accusés d’avoir profité de leurs liens privilégiés avec l’entourage de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika.

C’est le cas de l’ancien Secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes et des actuels secrétaires généraux du Rassemblement national démocratique, du Mouvement populaire algérien, du parti islamiste TAJ et du Parti des Travailleurs qui ont, eux aussi, été placés en détention préventive ces dernières semaines.

Pour rappel, Saïd Bouteflika, frère de l’ancien Président Abdelaziz Bouteflika, les généraux Toufik et Bachir Tartag et la Secrétaire générale du Parti des Travailleurs, Louisa Hanoune ont récemment été condamnés par le tribunal de Blida pour “atteinte à l’autorité de l’Armée” et “complot contre l’autorité de l’Etat”.


Le Parquet général de la Cour d’Alger avait, ces derniers mois, transmis au procureur général de la Cour suprême le dossier d’enquête instruite par la police judiciaire de la Gendarmerie nationale d’Alger pour des faits à caractère pénal, à l’encontre de plusieurs ex-hauts responsables dont les anciens Premiers ministres Sellal et Ouyahia.