A LA UNECoronavirus

Allègement des restrictions sanitaires : La guerre à la Covid-19 est toujours déclarée

Par Rachid SAMI 

Au moment où de nombreux pays dans le monde pataugent encore dans le cloaque du Coronavirus et que d’autres, de plus en plus nombreux en Europe, instaurent à nouveau des mesures restrictives, exigeant désormais l’obligation vaccinale après avoir exclu cela au motif du respect des droits fondamentaux, le Maroc récolte maintenant les fruits d’une stratégie sanitaire efficiente, sans hésitation aucune, ni laisser-aller. Ce qui a permis au pays d’entrevoir déjà les premières lueurs d’espoir, augurant un retour à la normale plus rapide que prévu.

Une sortie de tunnel sans trop de dégâts en vies humaines et sur les plans économique et social, et ce, après un combat sans relâche livré contre une épidémie qui a surpris la planète par sa propagation fulgurante, suscitant des peurs sans précédent et condamnant au tout début de son apparition une grande majorité de la population mondiale à se terrer chez eux, en espérant échapper à une mort certaine.

Certes, l’humanité a été dans des temps anciens et aussi contemporains confrontée à des épidémies virulentes, des hécatombes causées par des guerres et autres ravages occasionnés par des catastrophes naturelles mais cette pandémie est d’une toute autre dimension. Car, elle est planétaire et donc incontrôlable, étant donné qu’il est impossible de fermer toutes les frontières dans un monde qui a pris depuis des décennies la configuration d’un village planétaire.

À l’apparition du coronavirus, une interrogation était sur toutes les lèvres : Le monde survivra-t-il à la pandémie du Covid 19 ? Ce qui en dit long sur les grandes peurs suscitées par ce tueur de masse. Mais avec la découverte dans un temps record du vaccin, l’humanité renoue avec l’espoir, un optimisme modéré avec toujours cette question lancinante : À quand la délivrance et à quel prix ? Et aussi cette interrogation : Sommes-nous condamnés à vivre ad vitam æternam sous la menace du coronavirus ?

Face à toutes interrogations, sommes toutes légitimes au vu de l’immensité du désastre survenu jusque-là et surtout redouté à l’avenir, le Maroc est resté serein, voire imperturbable. Très vite, et sans céder à la panique et encore moins au fatalisme, le pays a pris au moment crucial les mesures qui s’imposent, entre autres, une fermeture à temps des frontières et le confinement avant de passer à la vitesse supérieure en menant une campagne vaccinale efficace avec le challenge de parvenir à une immunité collective.

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page