Amnesty International appelle le gouvernement à ériger en priorité le soutien à la protection des Droits humains

Amnesty International-section Maroc a appelé, le gouvernement à ériger en priorité le soutien à la protection des Droits Humains et leur consolidation dans le processus de réformes en cours dans le Royaume.

Le gouvernement est appelé à accorder aux Droits de l’Homme la place qui leur revient dans la Constitution et dans les conventions internationales, a souligné, le président d’Amnesty international/Section-Maroc, Driss Haidar, lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du rapport annuel d’AI sur la situation des Droits de l’Homme dans le monde.

Après avoir mis en exergue les “nombreux acquis réalisés” ces dernières années par le Maroc en matière des Droits de l’Homme, Haidar a exhorté le gouvernement à mettre fin à “la politique entravant la liberté d’expression et de rassemblement et la création d’associations” et à fournir aux ONG œuvrant dans le domaine des Droits humains le “soutien politique et financier nécessaire” pour accomplir leurs missions.

Par ailleurs, le président d’AI-Section Maroc a énuméré plusieurs défis devant être relevés par le Maroc en relation avec la consolidation des Droits de l’homme, notamment le renforcement de la sécurité et la lutte contre les menaces terroristes, le parachèvement de la mise en œuvre des recommandations de l’Instance équité et réconciliation (IER), la lutte contre la corruption et l’impunité, la consolidation des droits de la femme et le traitement de “la situation détériorée” des droits économiques, sociaux et culturels.
A cet égard, Haidar a invité l’Exécutif à prendre des mesures concrètes et à aller au-delà des promesses.


Maroc Diplomatique avec MAP