Anniversaire des FAR : 64 ans d’accomplissements et d’abnégation au service de la Nation

FAR

Le Maroc célèbre jeudi le 64-ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR), dans une conjoncture marquée par une pandémie planétaire, qui ne va sûrement pas dissuader le peuple marocain de commémorer une pareille occasion et rendre un vibrant hommage aux hommes et femmes de cette vaillante institution.

C’est le moment aussi de revenir sur les étapes déterminantes, les exploits marquants et les sacrifices consentis par les soldats marocains qui ne ménagent aucun effort, depuis la création des FAR le 14 mai 1956, pour défendre l’intégrité territoriale du Royaume, renforcer la solidarité nationale et internationale et préserver la paix dans le monde.

Au lendemain de l’indépendance du Royaume, Feu Sa Majesté Mohammed V a tenu à doter le Royaume d’une armée moderne et professionnelle, une lourde responsabilité confiée à Feu SM Hassan II, alors Prince Héritier, qui après Son accession au Trône de ses glorieux ancêtre a poursuivi avec abnégation et détermination les efforts de perfectionnement de l’organisation des FAR et de leurs équipements.

En digne successeur de Ses glorieux ancêtres, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-major général des FAR, a veillé, depuis Son intronisation, à améliorer davantage l’institution militaire, à moderniser ses équipements et à promouvoir ses ressources humaines et ses capacités d’intervention, dans l’objectif de l’aligner au niveau des armées les plus développées du monde.

Aujourd’hui, les FAR constituent une fierté partagée pour tous les Marocains, un maillon inhérent à l’unité nationale et un honorable ambassadeur des valeurs authentiques du Royaume partout où le devoir appelle ses membres.


Le déploiement des unités des FAR dans le cadre des opérations de maintien de la paix des Nations-Unies à travers le monde est la parfaite illustration de cet engagement de l’institution militaire en faveur des valeurs universelles de la paix, de la sécurité et de la solidarité dans le monde. C’est dans ce cadre que les contingents des FAR continuent de s’acquitter de leurs nobles missions dans le cadre de ces opérations en RD-Congo et en Afrique centrale, sans oublier les efforts inlassables déployés par les équipes de l’hôpital militaire de campagne à Zaatari en Jordanie au profit des réfugiés syriens.

Par ailleurs, pour les FAR, 2020 restera sans doute marquée comme l’année du service militaire et de la lutte contre le nouveau coronavirus, la pandémie qui a secoué le monde entier et causé d’énormes dégâts aussi bien sur le plan des vies humaines que sur le plan socio-économique.

Ainsi, les FAR n’ont ménagé aucun effort pour rendre le service militaire pour les jeunes appelés, filles et garçons, une occasion propice pour bénéficier d’une formation professionnelle adaptée qui va les aider à s’intégrer dans le tissu social. Elles ont mis en place toutes les infrastructures nécessaires, les cadres enseignants et les ressources pédagogiques pour la réussite de cette opération lancée à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Dans la bataille contre le COVID-19, l’ennemi minuscule qui fait des ravages dans le monde entier, les Forces Armées Royales sont montées au front, suite à l’appel de Sa Majesté le Roi, Chef suprême et Chef d’État-Major Général des FAR qui a, dès la détection des premiers cas de contamination au Maroc, donné ses Hautes Instructions afin que la médecine militaire prenne part conjointement avec son homologue civile à cette délicate mission.


C’est dans ce contexte que les hôpitaux militaires de campagne Covid-19, installés à Nouaceur et Benslimane, ont vu le jour en un temps record, et que les équipes de la médecine militaire se sont jointes aux rangs des staffs médicaux dans plusieurs hôpitaux civils pour combattre ce virus.

Le 64-ème anniversaire des FAR est donc une occasion pour rendre un vibrant hommage à des hommes et des femmes qui sont engagés, avec courage, abnégation et dévouement, pour assurer la surveillance et la protection des frontières terrestre, maritime et aérienne du Royaume et veiller à la sécurité et la quiétude de tout un peuple et de ses institutions.