Avion abattu par l’Iran: Ottawa convoque une réunion du groupe de soutien aux familles des victimes

Canada
Canada

Le Canada convoquera, jeudi à Londres, une réunion du Groupe international de coordination et d’intervention pour les familles des victimes du crash de l’avion ukrainien abattu à Téhéran la semaine dernière par les forces iraniennes, a annoncé le ministère canadien des Affaires étrangères.

Le groupe qui comprend, outre le Canada, l’Ukraine, la Suède, l’Afghanistan et le Royaume-Uni discutera de “la nécessité de tenir une enquête approfondie et de la façon d’obtenir l’entière coopération des autorités iraniennes”, précise-t-on de même source.

Cette démarche a pour but de permettre aux familles et aux proches des victimes d’obtenir les réponses qu’ils méritent, d’assurer la responsabilité et la transparence, ainsi que d’obtenir justice, y compris une indemnisation, ajoute-t-on.

→ Lire aussi : Avion abattu par l’Iran: le président ukrainien exige la punition des coupables

“Les pays membres du Groupe international de coordination et d’intervention pour les familles des victimes du vol PS752 sont unis dans cette tragédie. Ensemble, ils continueront à attendre et à exiger la coopération et la responsabilité pleines et entières des autorités iraniennes”, a indiqué le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

Il a ajouté que la priorité du groupe demeure d’assurer le soutien aux familles et aux proches des victimes.

Créé à l’initiative d’Ottawa, le groupe international entend “parler d’une seule voix” et exiger une enquête complète et transparente sur les causes du crash où ont péri 176 passagers, dont 57 canadiens.

L’armée iranienne a reconnu samedi que l’avion avait été touché “par erreur” par un missile. Le Boeing affrété par la compagnie ukrainienne avait été pris pour “un avion hostile”, alors que l’Iran venait de riposter à l’assassinat du général Soleimani en frappant des installations américaines en Irak.