Banque mondiale/ Fonds mondial : Une enveloppe allouée à la santé africaine

Une enveloppe budgétaire de 228,7 MMDH  a  été dédiée à la réforme des systèmes de soins de santé en  Afrique, ont annoncé la  Banque mondiale et le Fonds mondial de lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose.

Afin d’aider les pays à mettre en œuvre leurs réformes de santé, la Banque Mondiale et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme s’engagent à investir 24 milliards de dollars en Afrique sur les trois à cinq prochaines années“, ont indiqué les deux organisations dans un communiqué.

Sur les cinq prochaines années, la banque mondiale va investir 15 milliards de dollars. Ce budget sera consacré à une couverture de santé universelle. Pour sa part, le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme consacrera  9 milliards de dollars sur une période de 2017  à 2019 à des programmes de lutte contre ces maladies qui touchent les Africains.

« Les pays africains peuvent devenir plus compétitifs dans l’économie mondiale en réalisant plusieurs investissements stratégiques, à commencer par l’investissement dans le capital humain, leur ressource les plus précieuses », explique Mark Dybul, directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme.


Notons qu’en  2014,  les pays africains avaient dépensé 126milliards de dollars d’argent public pour la santé.