BERD : 50% de son portefeuille est consacré au privé

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement est l’un des grands bailleurs de fonds internationaux du Royaume. Depuis  la date du démarrage de ses activités au Maroc, en septembre 2012 et jusqu’à fin  janvier 2016, la BERD aurait investi 930 millions d’euros dans 26 projets.

D’après les dernières statistiques, 37% des portefeuilles actifs de la Banque concernent l’infrastructure et 23% pour l’énergie. Cette part englobe le financement du parc éolien Khalladi qui se trouve à Tanger et le reste de son portefeuille c’est-à-dire les  16%  ont été consacrées à l’industrie, commerce et agrobusiness.

Le portefeuille de  la BERD s’élève à 716 millions d’euros.

Notons que la BERD, a été fondée en 1991 pour instaurer une ère nouvelle en Europe centrale et orientale favorisant notamment la transition vers des économies de marché et avait, depuis 2012, élargi son activité à la région SEMED (Sud et Est de la Méditerranée), qui couvre aujourd’hui 4 pays : Maroc, Égypte, Jordanie et Tunisie.