Bientôt un nouveau vaccin anti-cancer révolutionnaire en Belgique

vaccin

Un laboratoire de recherche de l’Université de Gand (UGent) vient d’être primé par la Fondation belge “AstraZeneca” pour ses recherches sur un nouveau vaccin anti-cancer révolutionnaire, rapportent lundi les médias locaux.

A travers l’immunothérapie, le laboratoire oeuvre sur l’élaboration d’un vaccin qui permettra d’ouvrir de nouvelles perspectives en matière de traitement du cancer.

“Nous avons découvert que certains types de thérapies anticancéreuses peuvent induire la mort cellulaire immunogène. Ce qui signifie qu’en mourant, les cellules vont provoquer une réaction du système immunitaire qui va déclencher l’immunité adaptative contre les cellules cancéreuses”, explique Dr. Dmitri Krysko, qui conduit l’équipe de chercheurs de l’Université de Gand.

→ Lire aussi : Le Japon testera prochainement un nouveau vaccin contre l’Ebola

Selon lui, “la mort cellulaire immunogène va créer une sorte d’armée de molécules capables d’éliminer le cancer. Le remède proviendra ainsi des cellules du patient lui-même et pourra être administré sous forme de vaccin”.


En affinant les recherches, Dr. Krysko estime que cette méthode pourra être développée pour tout type de cancer.

Des tests “prometteurs” ont été déjà réalisés avec succès sur des souris, notent les médias belges, relevant que les humains peuvent se soumettre à cette nouvelle thérapie dans environ sept ans.

La Fondation “AstraZeneca”, créée en 1993, a comme principal objectif de soutenir les scientifiques qui font progresser la médecine en Belgique. Depuis sa création, la Fondation a déjà consacré plus de cinq millions d’euros en soutien à la recherche médicale en Belgique.