BLOCKCHAIN : une technologie d’avenir pour les exportateurs marocains

BLOCKCHAIN : une technologie d’avenir pour les exportateurs marocains
BLOCKCHAIN : une technologie d’avenir pour les exportateurs marocains

« Blockchain : menaces ou opportunités sur le commerce extérieur national ? » est le thème de la conférence-débat organisée, mercredi 18 décembre, à Casablanca, par l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) et BMCE Bank Of Africa, en présence des experts internationaux, d’institutionnels et d’opérateurs économiques de premier rang.

Quel est l’impact de ce système sur le commerce extérieur ? Que signifie la Blockchain pour l’Afrique ? Est ce qu’il y a déjà un cadre légal des transactions assurées par la Blockchain ? Une série d’interrogations ont suscité l’intérêt des participants sur l’introduction de ce système dans les différentes transactions commerciales et maritimes au Maroc.

A l’issue de cet événement, L’ASMEX et la BMCE ont sensibilisé les exportateurs et tout l’écosystème du commerce extérieur national autour de Blockchain. Cette technologie constitue une solution qui a révolutionné le domaine de la logistique et du commerce international. C’est un système qui permet aux exportateurs de minimiser le temps et les coûts de leurs transactions. Mais, pourrait-elle marcher au Maroc ?

Dans son discours, M. Aziz Mantrach, Vice-Président de l’ASMEX, Président de la Commission Logistique et Président de l’Association Marocaine des Agents Maritimes (APRAM) a indiqué que cette technologie s’impose de plus en plus comme une solution robuste et efficace. « C’est une solution qui répond à la question de la confiance » a-t-il ajouté.

De son coté, Jalal Benhayoun le DG du PORTNET voit que la technologie Blockchain n’est pas efficiente en terme d’environnement et en terme de stockage. « C’est une menace si on n’a pas une stratégie claire, car on ne peut pas modifier le système si on trouve une erreur. Comme on le sait tous, Il n’existe pas un système parfait, on risque toujours d’avoir des bugs et des modifications.» a-t-il signalé.

Par ailleurs, M. Mamoun Taheri Joutei, Directeur du Centre d’intelligence économique de BMCE Bank of Africa, a indiqué que la Blockchain s’intéresse à de nombreux métiers, à savoir, “les métiers de tiers de confiance (Banques, notaires, assurances,…), des transports, de la santé,…etc”.