Bombardier boucle la cession de sa filiale d’appareils régionaux à Mitsubishi

Bombardier

Le constructeur canadien Bombardier a indiqué, lundi, avoir bouclé la cession de sa filiale d’appareils régionaux CRJ Series à Mitsubishi Heavy Industries (MHI) pour un montant de 550 millions de dollars US, concrétisant ainsi son retrait du secteur de l’aviation commerciale.

Par cette transaction, la participation au résultat net de Bombardier dans le programme de titrisation d’avions régionaux (RASPRO), d’une valeur d’environ 170 millions de dollars, a été transférée à l’entreprise nipponne, indique un communiqué du groupe canadien.

La firme MHI a en effet acquis les activités de maintenance, de remise à niveau, de marketing et de vente relatives aux avions CRJ, alors que Bombardier continuera à fournir des composants et des pièces de rechange et assemblera les 15 avions CRJ du carnet de commandes jusqu’à leur livraison complète au cours du second semestre de 2020.

Selon le groupe canadien, la transaction est toujours assujettie à des ajustements après la clôture, sachant qu’il conserve des passifs représentant une portion des garanties de crédit et des garanties totalisant 288 millions de dollars.


Après cette cession, Bombardier se tourne vers la production des avions d’affaires à l’heure où il a accusé une perte de 200 millions de dollars au premier trimestre contre un bénéfice de 239 millions durant la même période de l’an dernier.