Brésil : affrontements entre policiers et partisans de Bolsonaro devant les sièges du pouvoir

Ce 8 janvier, des centaines de partisan de l’ancien président brésilien Jair Bolsonaro ont investi les extérieurs de plusieurs lieux de pouvoir à Brasilia. La police a usé de gaz lacrymogène pour tenter de les repousser. La police brésilienne a utilisé le 8 janvier des bombes lacrymogènes pour tenter de repousser des centaines de partisans de l’ex-président Jair Bolsonaro qui ont envahi l’extérieur du Congrès à Brasilia, une semaine après l’investiture du président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva.

La zone autour du Congrès avait été bouclée par les autorités, mais les bolsonaristes qui refusent d’accepter l’élection de Lula sont parvenus à rompre les cordons de sécurité et plusieurs dizaines d’entre eux sont parvenus à monter sur la rampe de ce bâtiment à l’architecture moderne pour en occuper le toit. Comme le montre plusieurs vidéos relayées par des médias brésiliens sur les réseaux sociaux, des protestataires ont pu accéder la zone du Palacio do Planalto (siège officiel et le lieu de travail du président brésilien), comme en témoigne le tweet d’une journaliste brésilienne.

https://twitter.com/Metropoles/status/1612149551544115200

Avec agence

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page