Le Brexit accentuera le ralentissement économique en Afrique du sud

 

Le vote britannique en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) devra accentuer le ralentissement économique en Afrique du sud, a indiqué le gouverneur de la banque centrale sud-africaine, Lesetja Kganyago.

Kganyago, qui s’exprimait depuis le Portugal, a confié à Bloomberg TV que le Brexit ne devra néanmoins pas entrainer une récession en Afrique du sud.

Ce pays d’Afrique australe vit depuis le début de 2015 au rythme d’un ralentissement économique inquiétant en raison notamment de l’incertitude politique, la baisse des cours des matières premières sur le marché mondial, la sécheresse et le ralentissement en Chine.

Selon des prévisions nationales et internationales, l’économie sud-africaine devra réaliser un taux de croissance quasi-nul en 2016. Certaines analyses n’écartent pas la possibilité d’une récession dans le pays cette année après celle de 2009.


Le centre de recherche sur le commerce et la gouvernance relevant de l’université sud-africaine de North-West a récemment estimé que le retrait britannique devra réduire de 0,1 pc la croissance du PIB sud-africain.

“L’économie sud-africaine ralentira sans doute davantage en raison du Brexit, mais le pays saura éviter une récession”, a dit le gouverneur de la banque centrale.

Les investissements et les flux financiers sont cités parmi les secteurs sud-africains qui seront le plus touchés par le Brexit. Samedi dernier, le ministre des Finances, Pravin Gordhan, a indiqué que le retrait britannique risque d’affecter les flux des investissements dans son pays.