Brexit : la livre sterling se reprend après la défaite de Boris Johnson au parlement

La livre

La livre sterling, tombée en début de la semaine à son plus bas niveau depuis trois ans, s’est redressée mardi soir face au dollar après que le Premier ministre Boris Johnson eut perdu un vote crucial au parlement, qui permettrait aux députés de prendre contrôle de l’agenda du Brexit et d’empêcher une sortie de l’Union européenne (UE) sans accord.

Le Premier ministre avait également perdu sa majorité au parlement près la défection d’un député conservateur, Philippe Lee aux côtés des Libéraux démocrates, parti europhile de l’opposition.

La nouvelle du passage de M. Lee aux libéraux démocrates a fait augmenter la valeur de la livre de 0,16% par rapport au dollar, à 1,2084 dollar. La livre a également augmenté de 0,21% par rapport à l’euro.

La surprise a eu lieu avant un vote crucial ayant permis au parlement de prendre contrôle de l’agenda du Brexit. La perte de Boris Johsnon de la majorité a inversé le déclin antérieur de la livre sterling, car il est considéré comme réduisant les chances d’un Brexit sans accord en donnant à Johnson moins de marge de manœuvre.

→ Lire aussi : Brexit: le Parlement britannique suspendu jusqu’au 14 octobre


La livre avait commencé à chuter après l’intervention de Johnson qui a exposé son plan pour vaincre les députés qui complotaient pour bloquer un Brexit sans accord lundi soir. Elle avait chuté de plus d’un cent par rapport au dollar et était évaluée à moins de 1,20 dollar pour la première fois depuis 2017.

Les observateurs économiques s’attendaient à ce que la livre subisse de nouvelles pressions suite à la spéculation croissante sur des élections législatives anticipées, mais elle s’est légèrement redressée à la lumière de la récente tournure des événements.

La devise britannique était pourtant tombée vers 07H50 GMT jusqu’à 1,1959 dollar, un niveau plus vu depuis un crash éclair en octobre 2016.

Vers 19H30 GMT, la livre gagnait 0,18% face au billet vert, à 1,2088 dollar, et 0,16% face à l’euro, à 90,76 pence pour un euro.


La livre sterling a également bénéficié en cours de séance mardi, comme l’euro, d’un accès de faiblesse du billet vert après la publication d’un indicateur montrant que l’activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis s’est contractée en août, pour la première fois depuis trois ans, sous l’effet des incertitudes entourant le commerce.