Casablanca: Les autorités de Ben M’sick organisent une campagne de don de sang

don de sang

Les autorités de la préfecture d’arrondissements de Ben M’sick ont organisé, lundi, une campagne de don de sang, destinée à renflouer les stocks du Centre régional de transfusion sanguine de Casablanca.

L’opération, supervisée par le gouverneur de la préfecture Mohamed Nouchti, a enregistré la mobilisation des hommes et agents d’autorité, des fonctionnaires de l’entité territoriale et des citoyens de cette vaste et dense commune de la capitale économique.

Dans un chapiteau installé sur l’esplanade du siège de la préfecture, une unité du Centre régional recevait les donneurs volontaires, dont l’acte de générosité revêt une importance capitale dans cette conjoncture marquée par l’amenuisement des réserves de cette denrée vitale.

Depuis le déclenchement de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), plusieurs corps de métier de tous les horizons se sont portés volontaires pour combler le grand déficit en matière de don de sang, induit par les circonstances de l’état d’urgence sanitaire et la crainte des citoyens de se rendre dans les centres de transfusion sanguine.

“Chaque année, nous avons pris l’habitude d’organiser cette opération, à compter de 1995, en coordination avec le secteur la Santé et les agents d’autorité”, a indiqué Mustapha Badda, chef de division à la préfecture.


Il s’est félicité de la parfaite et étroite coopération avec le Centre régional de transfusion sanguine de la région de Casablanca pour mener à bien cette opération, toujours précédée par une campagne de communication et de sensibilisation auprès des populations.

Le don de sang est considéré comme un acte de bienfaisance et de bénévolat visant à sauver des vies humaines, outre ses bienfaits multiples sur la santé du donneur de sang, d’après les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).