A LA UNEMonde

Catalogne : des actes de vandalisme lors d’une nouvelle manifestation en soutien au rappeur Pablo Hasél

Une nouvelle manifestation, organisée samedi à Barcelone réclamant la libération du rappeur Pablo Hasél, emprisonné pour avoir critiqué la monarchie et les forces de l’ordre, a dégénéré pour donner lieu à des actes de vandalisme, des affrontements avec les forces de l’ordre et au saccage d’agences bancaires.

Onze jours après l’arrestation de ce rappeur de 32 ans, les manifestations se poursuivent dans plusieurs villes catalanes, notamment à Barcelone où les manifestants ont procédé à destruction de plusieurs poubelles par le feu et ont incendié une fourgonnette de la police.

Lors de cette nouvelle manifestation, qui a connu la participation de centaines de personnes, des vitrines de locaux commerciaux ont été brisées, des façades taguées et des agences bancaires attaquées, selon la police régionale catalane, précisant que plusieurs “émeutiers encapuchonnés” s’en sont pris “aux commerces, et en particulier aux banques”.

Au moins 11 personnes ont été arrêtées lors de cette manifestation, a précisé la police régionale sur ses réseaux sociaux.

Condamné à 9 mois de prison ferme pour avoir posté des tweets critiquant la monarchie et les forces de l’ordre, le rappeur âgé de 32 ans, de son vrai nom Pablo Rivadulla Duró, avait jusqu’au vendredi 12 février pour se rendre volontairement à son lieu de détention pour y purger sa peine.

Toutefois, il a rejeté le verdict de la justice espagnole et s’est retranché, le 15 février, dans l’Université de Lérida, en Catalogne, dans une tentative d’empêcher son arrestation, avant que la police régionale catalane ne procède le lendemain à son interpellation.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page