A LA UNEMD Sahara

Charles Saint-Prot au MD – Sahara : « C’est le Maroc qui porte l’étendard de l’Afrique aujourd’hui » (INTERVIEW)

Le Directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques de Paris, Charles Saint-Prot revient dans cette interview de trois questions avec MAROC DIPLOMATIQUE sur la 1ère édition du Forum MD – Sahara auquel il a pris part à Dakhla les 18 et 19 novembre dernier, s’arrête sur le développement tous azimuts des provinces du Sud et livre sa lecture de l’avenir prometteur de ces régions.

1)   Quelle est votre appréciation de cette 1ère édition du Forum MD – Sahara organisée par MAROC DIPLOMATIQUE

Je crois qu’il faut multiplier ce genre d’événements et j’espère que ce colloque deviendra annuel parce qu’il est très important de mettre en valeur les provinces du Sud, car elles sont le pôle d’attraction de développement vers l’Afrique subsaharienne.

Si le Maroc a une politique africaine, et Dieu sait qu’il en a une grâce à SM le Roi Mohammed VI, c’est parce qu’il a récupéré son Sahara et qu’il a la profondeur pour avoir cette politique.

→ Lire aussi : Me. Hubert Seillan : « C’est le Maroc qui structure la paix, vecteur N°1 du développement »

Nous savons très bien que le polisario et le complot algérien (Car c’est l’Algérie qui a créé ce conflit artificiel) voulaient couper l’Europe par l’Afrique. Il s’agissait aussi de couper le Maroc de l’Afrique. C’est pour cela qu’il faut l’analyser dans des colloques et parler du développement de la coopération Sud-Sud parce qu’il y va de l’avenir de l’Afrique. Et aujourd’hui, on voit qu’il n’y a qu’un seul pays qui porte l’espoir africain, c’est le Maroc. Parce qu’il a l’intelligence, la créativité mais aussi un Roi qui gouverne, qui règne et qui dirige ce pays d’une main de maître.

2) Quel regard portez-vous sur le développement que connaissent aujourd’hui les provinces du Sud ?

On se demande ce que ces provinces seront devenues si, Dieu merci que ce n’est pas le cas, le complot séparatiste avait réussi. Ce ne sont pas les séparatistes qui allaient financer quoi que ce soit, ni même l’Algérie qui manque de tout et qui crève de faim qui pourrait financer quoi que ce soit. La grandeur du Roi Mohammed VI, c’est de ne vouloir laisser personne de côté. Pour Lui, il n’y a pas de Maroc utile ou de Maroc inutile. Je crois que le Maroc investit dans les provinces du Sud des efforts considérables et qui portent leurs fruits. Des avancées diplomatiques ont eu lieu parce que le Royaume a su investir dans ces provinces.

3)  Que souhaiteriez-vous pour l’avenir de ces provinces ?

En tant que Français, j’aimerais que la France ouvre un Consulat général à Dakhla ou à Laâyoune. Il ne faut pas être les derniers et il faut surtout sortir de la politique de ménager la chèvre et le chou, le diable et le bon Dieu. Il faut aussi savoir quels sont les ennemis de la France, à savoir l’Algérie. Je me souviens quand j’étais envoyé par le gouvernement français afin d’améliorer les relations avec l’Algérie, j’avais constaté que ce pays déteste aussi bien le Maroc que la France.

Je lance un appel au président Macron dans ce sens pour qu’on ouvre un Consulat général à Dakhla ou à Laâyoune.

Sur l’avenir, je puis vous dire qu’il est tout tracé pour les provinces du Sud. C’est la coopération Sud-Sud et le développement. Le Maroc, je le pense, a les ingrédients et le capital humain pour cela car c’est lui qui porte l’étendard de l’Afrique aujourd’hui et c’est pour cela que de plus en plus de pays reconnaissent les droits du Maroc. Il n’y a plus que 22 ou 23 Etats, qui sont tous des Etats voyous, comme la Corée du Nord, le régime syrien et le Venezuela qui reconnaissent les séparatistes. En somme, il n’y a personne en réalité !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page