Le chef du Front Al-Nosra syrien dans un “état critique” après une frappe russe

La Russie a annoncé mercredi avoir tué douze commandants du groupe syrien Front Al-Nosra, et que son chef Mohammad al-Joulani se trouvait dans un “état critique“.

A la suite de cette frappe, le chef du Front Al-Nosra Mohammad al-Joulani a subi des blessures graves et multiples, a perdu un bras et se trouve dans un état critique, selon plusieurs sources indépendantes“, a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Le ministère russe de la Défense ajoute avoir lancé mardi des frappes aériennes après avoir obtenu des informations quant à la tenue d’une réunion de ce groupe, connu auparavant sous le nom de Front al-Nosra.

A la suite de cette frappe, (…) Mohammad al-Joulani a subi des blessures graves et multiples, a perdu un bras et se trouve dans un état critique, selon plusieurs sources indépendantes“, poursuit le texte. Selon l’armée russe,”environ 50″ autres “commandants” ont été tués dont l’un des bras droits de Mohammad al-Joulani et “plus d’une dizaine de combattants” ont été blessés.