Climat : Maintenir la limite d’augmentation de la température à 1.5 °C est une “une priorité absolue”, selon l’ONU

Guterres

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a affirmé que la “priorité absolue” des Nations-Unies en matière d’action climat était de maintenir la limite supérieure d’augmentation de la température mondiale à 1,5 degré Celsius, comme prévu dans l’Accord de Paris.

“Les décisions que vous prendrez au cours de cette année décisive ont le pouvoir de maintenir la limite de 1,5 degré Celsius à portée de main. Nous ne pouvons tout simplement envisager aucune alternative”, a souligné M. Guterres, à l’occasion d’une réunion ministérielle consacrée, mardi, à l’action climatique.

Lors de cette rencontre virtuelle, tenue dans le cadre des préparatifs à la conférence sur le climat (COP26), prévue en novembre à Glasgow, le chef de l’ONU a appelé les Etats à continuer d’élargir la coalition de pays qui s’est engagée à atteindre zéro émission nette de carbone d’ici 2050.

“Mais nous sommes loin de notre objectif”, a déploré M. Guterres devant les participants à cette conférence ministérielle co-organisée par la Chine, le Canada et l’Union européenne.

Rappelant que les pays représentant 65% des émissions mondiales se sont engagés à atteindre un taux net zéro, le Secrétaire général de l’ONU a estimé que cette coalition de pays “doit se développer pour couvrir bien plus de 90% des émissions mondiales cette année”.


Antonio Guterres a aussi souligné le besoin d’une percée dans quatre domaines prioritaires, à savoir l’atténuation des émissions de CO2, le financement des efforts d’adaptation aux conséquences du changement climatique, notamment pour les pays les plus vulnérables, la finance climat et l’élimination progressive du charbon.

Avec MAP