CNUCED : La corruption fait perdre à l’Afrique 22 milliards par an

La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement « CNUCED » vient de publier sont rapport 2016 sur le développement économique en Afrique. Selon ce rapport, de nombreux Etats africains recourent à l’emprunt, « emprunter peut permettre d’améliorer la vie des populations. Mais la dette est dangereuse quand elle n’est pas soutenable », fait remarquer le Secrétaire général de la CNUCED.

Dans les prochaines années, le continent devra trouver les financements indispensables à son développement sans pour autant tomber dans le piège du surendettement.

Ainsi, le stock moyen annuel de la dette extérieure s’est élevé à 443 milliards de dollars en 2011-2013, soit 22% du revenu national brut, contre près de 303 milliards en 2006-2009.

Egalement, le rapport montre que l’Afrique perd une grande partie importante de ses revenus à cause de la corruption. Ce fléau fait perdre 854 milliards de dollars au continent entre 1970 et 2008 soit 22 milliards par an.


Le continent  doit mobiliser annuellement 600 à 1200 milliards de dollars US en vue d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) et de lutte contre la pauvreté qu’il s’est fixé, dont 93 milliards au moins pour les infrastructures.
Parmi les recommandations de la CNUCED, pour en venir à bout de la dette, c’est de miser sur la diaspora, développer davantage des partenariats publics-privés à condition que les projets à financer soient choisis avec précaution et suivis avec transparence, et de renforcer la lutte contre les flux financiers illicites.