Commission de l’UA: “Ma candidature est un engagement personnel, objectif et affectif pour notre continent”

Le Sénégalais Abdoulaye Bathily, candidat à la présidence de la commission de l’Union Africaine (UA), a affirmé, jeudi à Dakar, que sa candidature est un “engagement personnel, objectif et affectif pour l’Afrique”.

“Ce n’est pas une candidature de circonstance, mais elle découle toutefois d’un engagement en faveur du continent. C’est un engagement personnel, objectif et affectif pour l’Afrique”, a dit M. Bathily, lors d’une rencontre avec les membres de l’Association de la presse étrangère au Sénégal (APES).

M. Bathily, dont le mandant en tant que Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU et chef du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale est arrivé à terme le 31 octobre dernier, a fait savoir que de part son expérience et les postes qu’il a occupés, il est “au fait des vrais problèmes du continent”.

“Pendant 40 ans, j’ai participé à l’élaboration des documents fondamentaux de l’UA en tant qu’expert”, a-t-il ajouté, relevant que l’Afrique doit faire face à de nombreux défis d’ordre sécuritaire, économique, social, environnemental, etc.


“Je m’emploierai à accélérer le processus d’intégration du continent”, a-t-il promis, ajoutant que la commission de l’UA doit travailler en collaboration étroite avec les communautés économiques régionales afin de réaliser les objectifs escomptés et répondre aux attentes des populations.

M. Bathily, candidat à la succession de la Sud-africaine Nkosazana Diamini-Zuma à la tête de la Commission de l’UA aux côtés des ministres des Affaires Etrangères du Tchad, du Kenya, du Botswana et de la Guinée équatoriale, respectivement, Moussa Faki Mahamat, Amina Mohamed, Pelonomi Venson Moitoi et Agapito Mba Mokuy, a appelé, dans ce sens, à une volonté politique affirmée pour l’intégration du continent.

L’élection du Président de la Commission de l’UA, reportée en juillet dernier, est prévue lors du 28è sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, prévu à Addis-Abeba, en Ethiopie les 30 et 31 janvier 2017.

Abdoulaye Bathily, qui a occupé également le poste de Représentant spécial adjoint du Secrétaire général à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) avait assumé plusieurs fonctions gouvernementales. Il a été notamment Ministre d’Etat auprès du Président de la République du Sénégal en 2012 après avoir été Ministre de l’Environnement et de la Protection de la nature (1993-1998) puis de l’Energie et de l’Hydraulique (2000-2001).