A LA UNESociété

Conflit israélo-palestinien : le président du CFCM appelle les juifs et les musulmans de France à ne pas se tromper de combat

Le conflit israélo-palestinien n’a jamais cessé d’être instrumentalisé par les extrémistes de tous bords pour semer la division, déplore le Président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), le franco-marocain Mohammed Moussaoui, qui a appelé “les juifs et les musulmans de France à ne pas se tromper de combat“.

Nous ne le dirons jamais assez, le conflit israélo-palestinien n’est pas un conflit religieux. Les étincelles de nombreuses tensions entre Israéliens et Palestiniens se sont malheureusement produites à partir de l’esplanade de la mosquée Al Aqsa. Ce fait nous choque, car il est la négation de ce que symbolise ce troisième haut lieu saint de l’Islam : un havre de paix, béni ainsi que ses alentours selon le texte coranique“, écrit le Président du CFCM dans une tribune publiée lundi par le journal français l’Opinion.

Les juifs ont toujours vécu avec les musulmans dans de nombreux pays du monde et ce, depuis l’avènement de l’islam. Cette coexistence a connu des moments glorieux et donné des exemples de coopération intelligente sur les plans scientifique et philosophique au profit de l’humanité tout entière. (…) Cette coexistence, qui a marqué aussi le Moyen-Orient dans le passé, est possible aujourd’hui et demain. Sa réalisation ouvrira une page glorieuse de l’Histoire de l’Humanité », relève le Président du CFCM, soulignant que “cette coexistence a marqué aussi l’Afrique du Nord qui a accueilli les juifs et les musulmans qui fuyaient l’inquisition du XVe siècle en Andalousie“.

Mais, “cette coexistence a connu aussi des moments de tensions et de conflits. Ces moments, relatés dans certains passages coraniques, ont pu être détournés de leur contexte historique par les adeptes de la haine à des fins belliqueuses“. D’ailleurs, “les historiens rappellent unanimement que ces situations, loin d’impliquer tous les musulmans et tous les juifs de l’époque, étaient d’ordre politique. En d’autres termes, cette tension, née dans un contexte historique et géopolitique limité dans le temps et l’espace, n’avait pas une motivation religieuse ».

Selon le Président du CFCM, “incontestablement, le conflit israélo-palestinien n’a cessé d’être instrumentalisé par les extrémistes de tous bords pour semer la division et la discorde entre juifs et musulmans de France“.

La souffrance des populations de cette région du monde, qui aspirent à une paix qui tarde à venir, ne peut laisser personne indifférent“, assure M. Moussaoui, soulignant que “ceux qui prétendent défendre la cause palestinienne en sapant les liens de fraternité qui unissent juifs et musulmans de France sont définitivement disqualifiés. Leur attitude, outre le fait qu’elle est injuste, nuit aux intérêts même du peuple palestinien et ne sert en rien la paix entre Israéliens et Palestiniens“.

→ Lire aussi : AG DE L’ONU: BOURITA RÉAFFIRME L’ENGAGEMENT CONSTANT DE SM LE ROI EN FAVEUR DE LA CAUSE PALESTINIENNE

En outre, “manifester sa solidarité et son soutien à une cause humanitaire est une liberté constitutionnelle. Et comme toute liberté, elle n’est pas absolue“, ajoute le Président du CFCM, affirmant que “les autorités investies de la mission de préserver l’ordre public ont le droit de lui mettre des limites“.

Selon le Président du CFCM, “aujourd’hui, nous avons besoin, plus que jamais, de méditer les leçons de nombreuses parties de notre Histoire commune afin de nous lever contre les aberrations de ceux qui détournent nos cultures, nos religions et nos civilisations“.

Nous pouvons ensemble lutter contre la haine et récupérer les étendues perdues de la raison et du respect mutuel qui ont disparu dans la confusion des conflits“, a plaidé M. Moussaoui, pour qui Juifs et musulmans de France ont “beaucoup de choses en commun, comme croyants, comme hommes et comme citoyens d’une même Nation“.

Nous avons en commun de nombreux rites et pratiques. Nous vivons une époque marquée par de multiples signes d’angoisse, nous devons nous montrer porteurs de signes d’espérance“, a affirmé M. Moussaoui. Et “l’acte de générosité le plus précieux que nous pouvons offrir aux Israéliens et aux Palestiniens est d’œuvrer inlassablement pour qu’ils puissent retrouver les voies de la Paix et construire ensemble un avenir meilleur pour les futures générations“, a-t-il conclu.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page