Coronavirus chinois: la péninsule coréenne en alerte

coronavirus

La propagation de la nouvelle souche de coronavirus qui sévit actuellement en Chine suscite les inquiétudes de plusieurs pays asiatiques, notamment dans la péninsule coréenne, où Séoul et Pyongyang ont annoncé une série de mesures pour se protéger contre ce virus aux symptômes proches du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère).

Face à ce virus meurtrier, qui a fait neuf morts au total ainsi que plus de 440 cas de contamination, la Corée du Nord a décidé, à partir de mercredi, de fermer ses frontières aux touristes, dont la majorité arrive de la Chine, indique un communiqué de l’agence de voyage, Young Pioneer Tours, qui est basée en Chine et spécialisée dans les séjours en Corée du Nord.

La Corée du Nord “va temporairement fermer sa frontière à tous les touristes étrangers par mesure de précaution face au coronavirus”, relève la même source, sans plus de détails.

→ Lire aussi : La Chine relève le bilan du nouveau coronavirus à 9 morts et plus de 400 cas de contamination

De leur côté, les autorités sud-coréennes ont renforcé, mardi, les opérations de dépistage dans les aéroports après la confirmation d’un premier cas de virus du coronavirus dans le pays, a indiqué l’agence de presse sud-coréene “Yonhap”, faisant savoir que les inspections ont été renforcées après qu’une femme chinoise ait été testée positive lundi à la nouvelle souche semblable à la pneumonie qui se répand actuellement en Chine.

Une enquête épidémiologique montre qu’un total de 44 personnes ont été en contact avec la femme de 35 ans, ont indiqué les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC), précisant que neuf d’entre eux ont déjà quitté le pays et les 35 autres personnes ne présentent aucun symptôme.

Depuis l’apparition du virus en décembre dans la ville de Wuhan, au centre de la Chine, plusieurs cas ont été confirmés au Japon, en Corée du Sud, en Thaïlande, à Taïwan et aux Etats-Unis.

La Commission nationale de la santé en Chine a répertorié la pneumonie causée par le virus parmi les maladies infectieuses de grade B, une catégorie qui comprend aussi le SRAS, le Sida et la Polio et les autorités jugent que la lutte contre la propagation du virus est à un “stade critique”.