Coronavirus: le point sur la pandémie

pandémie

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

L’Allemagne, longtemps considérée comme un des bons élèves européens dans la gestion de la pandémie, a franchi vendredi le seuil du million de personnes testées positives, selon l’institut de veille sanitaire Robert Koch.

Le pays va finalement s’endetter à hauteur de 180 milliards d’euros en 2021, en raison de la seconde vague, qui l’a poussé à prolonger ses restrictions jusqu’en janvier, selon le budget annuel approuvé en commission des Finances du Bundestag vendredi.

Le Fonds souverain russe (RDIF) a annoncé vendredi avoir conclu un accord avec le groupe pharmaceutique indien Hetero pour la production de plus de 100 millions de doses annuelles du vaccin russe contre le coronavirus, Spoutnik V.

Le président brésilien d’extrême droite Jair Bolsonaro a fait savoir qu’il ne se ferait pas vacciner contre le coronavirus mais que le gouvernement organiserait “immédiatement” la distribution d’un vaccin approuvé par les régulateurs.


Le président du deuxième pays le plus endeuillé par le Covid-19, qui a lui-même contracté la maladie, a été critiqué pour sa gestion de l’épidémie, minimisant sa gravité et s’opposant à la restriction des activités économiques.

La pandémie provoquée par le nouveau coronavirus a fait au moins 1.433.378 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi à 11H0 GMT.

Plus de 60.970.250 cas de contamination ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas recensés, respectivement 263.462 et 12.885.299. Suivent le Brésil (171.460 morts), l’Inde (135.715), le Mexique (104.242) et le Royaume-Uni (57.031).


Les Français ont épargné 90 milliards d’euros supplémentaires sur les neuf premiers mois de l’année, du fait de la crise sanitaire et économique, selon la Banque de France, “du jamais vu”.

Cette “explosion” de l’épargne est due “essentiellement à la difficulté simplement à dépenser”, notamment lors du premier confinement, selon l’économiste Valérie Plagnol, présidente du Cercle des épargnants, mais aussi à une “inquiétude réelle sur le chômage”.

Les tests olympiques reprendront en mars, ont indiqué vendredi les organisateurs de Tokyo-2020, qui poursuivent leurs plans pour organiser les Jeux cet été malgré la hausse des infections dans le monde.

La majorité des épreuves ont déjà eu lieu avant la prise de décision historique en mars de décaler d’un an les JO, au moment où la pandémie se répandait sur la planète.


A 24 heures de l’ouverture de la Coupe du monde de biathlon à Kontiolahti (Finlande), des membres des équipes russe, roumaine, moldave, italienne et polonaise ont été placés en isolement après avoir été testés positifs, a annoncé vendredi la Fédération internationale (IBU).

( Avec MAP )