Coronavirus : le prix de certaines matières premières impacté

pandémie

Face à la propagation de l’épidémie, les répercussions économiques sont considérables sur l’économie mondiale. Outre une importante baisse de la croissance, les prix de certains aliments s’envolent en raison de la baisse des exportations en provenance de Chine.

C’est le cas de l’ail, la Chine étant le plus grand producteur qui satisfait plus de 80 % de la consommation mondiale. Le prix a donc explosé dans certains pays.

Néanmoins cela engendre quelques bénéfices à d’autres pays qui souffraient de la concurrence de la Chine, comme l’Espagne, premier producteur d’Europe, qui intéresse de plus en plus de pays d’Amérique latine et d’Afrique.

D’autres aliments sont également impactés comme le thé vert, dont le Maroc est l’un des premiers importateurs, et qui connaît des retards et des difficultés dans l’approvisionnement, de même que les produits manufacturés.