Coronavirus: “Trop tôt” pour tirer des conclusions sur la baisse signalée des nouveaux cas

coronavirus

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé lundi qu’il était trop tôt pour tirer des conclusions définitives sur la baisse signalée du nombre des nouveaux cas du coronavirus qui sévit en Chine.

Citant un document publié par les autorités chinoises sur plus de 44.000 cas confirmés de COVID-19, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré aux médias que “les données font état d’une baisse du nombre de nouveaux cas“. “Cette tendance doit être interprétée avec beaucoup de prudence. Les tendances peuvent changer à mesure que de nouvelles populations sont touchées“, a-t-il poursuivi.

Et de souligner qu”il est trop tôt pour dire si cette baisse signalée va se poursuivre. Tous les scénarios sont toujours sur la table“.

D’après le directeur général de l’OMS, “il semble également que COVID-19 ne soit pas aussi mortel que d’autres coronavirus, y compris le SRAS et le MERS“. Il a fait remarquer que plus de 80% des patients ont une maladie bénigne et se rétablissent.

Dans environ 14% des cas, le virus provoque une maladie grave, notamment une pneumonie et un essoufflement et environ 5% des patients ont une maladie grave, notamment une insuffisance respiratoire, un choc septique et une défaillance multi-organes“, a détaillé M. Ghebreyesus, citant des données fournies par des autorités chinoises.


Dans 2% des cas signalés, le virus est mortel et le risque de décès augmente avec l’âge, a-t-il précisé.

Nous constatons relativement peu de cas chez les enfants. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre ce constat“, a-t-il affirmé.

Et d’ajouter que “ces nouvelles données comblent certaines des lacunes de notre compréhension, mais d’autres demeurent“.

Il a fait savoir que le groupe international d’experts actuellement en Chine travaille avec ses homologues chinois pour mieux comprendre ces lacunes et améliorer notre compréhension de l’épidémie.