Coronavirus: Une deuxième ville chinoise mise en quarantaine

coronavirus
coronavirus

Une deuxième ville chinoise sera mise en quarantaine, jeudi, afin d’empêcher la propagation du coronavirus qui a causé, jusqu’à présent, 571 cas confirmés de pneumonie similaire au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Huanggang, une ville de 7,5 millions d’habitants située à 70 km à l’est de Wuhan, foyer d’apparition du nouveau coronavirus, se verra donc interdire la circulation des trains jusqu’à nouvel ordre en toute fin de journée, a annoncé la mairie.

→ Lire aussi : Coronavirus chinois: la réunion d’urgence de l’OMS prolongée d’un jour

Par ailleurs, les autorités sanitaires chinoises ont fait savoir jeudi que 571 cas confirmés de pneumonie causée par le nouveau coronavirus (2019-nCoV) avaient été signalés dans 25 régions à travers le pays et que 393 cas suspects ont été signalés, selon la Commission nationale de la santé (CNS).

Cette nouvelle souche de virus, découverte le mois dernier à Wuhan, dans le centre de la Chine, est un nouveau type de coronavirus qui peut provoquer des maladies bénignes chez l’homme, comme un rhume, mais aussi d’autres plus graves comme le SRAS.

D’autres contaminations ont également été signalées en Asie (Thaïlande, Japon, Corée du Sud, Taïwan). De nombreux pays qui ont des liaisons aériennes directes ou indirectes avec la région de Wuhan ont décidé de mettre sur pied des mesures de contrôle sanitaire à l’arrivée des passagers.