Covid-19: Biden affirme qu’il n’imposera pas de “confinement national”

Biden

Le président élu américain Joe Biden a affirmé jeudi qu’il n’imposerait pas de “confinement national” malgré la recrudescence de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis ces dernières semaines.

“Aucune circonstance ne pourrait justifier à mes yeux un confinement national total. Je pense que cela serait contre-productif”, a déclaré le démocrate lors d’une conférence de presse à Wilmington, dans le Delaware, à l’issue d’une rencontre avec des gouverneurs pour discuter de la réponse à apporter à la crise.

“Je n’arrêterai pas l’économie, point. J’arrêterai le virus”, a-t-il lancé, assurant qu’il suivrait les recommandations des scientifiques une fois installé à la Maison Blanche le 20 janvier.

“Je le répète, pas de confinement national”, a-t-il insisté. “Car chaque région, chaque communauté, peut être différente”.

Plusieurs Etats et métropoles ont imposé dernièrement de nouvelles restrictions face à la flambée des cas de contamination au nouveau coronavirus, comme New York, qui a décidé de refermer ses écoles.


Les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) ont demandé jeudi à la population de ne pas voyager pour la fête de Thanksgiving à la fin de la semaine prochaine.

“Ce n’est pas une obligation, c’est une recommandation forte”, a dit Henry Walke, responsable des CDC pour la pandémie.

Thanksgiving est la plus grande fête familiale aux Etats-Unis. Beaucoup d’Américains se déplacent à cette occasion pour un long week-end de retrouvailles.

Donald Trump, qui refuse toujours de reconnaître sa défaite lors de l’élection du 3 novembre, ne s’est pas exprimé depuis sur la crise sanitaire.


Il a laissé jeudi son vice-président Mike Pence, en charge de la cellule de crise de la Maison Blanche sur la pandémie, faire un point sur la situation, sans mentionner une seule fois le port du masque et les déplacements pour Thanksgiving.

“L’Amérique n’a jamais été aussi prête qu’aujourd’hui à combattre ce virus”, a-t-il affirmé, notant que l’administration Trump ne voulait pas non plus d’un confinement national, ni la fermeture des écoles.

Plus de 250.000 décès ont été attribués au Covid-19 depuis le début de la pandémie aux Etats-Unis, pays le plus endeuillé au monde par la maladie.

( Avec AFP )