Covid-19 : La dépendance de la Tunisie envers ses grands bailleurs internationaux menace son autonomie financière (analyste au PCNS)

Tunisie

Dans un article d’opinion, l’analyste au Policy Center for the New South (PCNS), Abdessalam Jaldi a mis en lumière la transition économique tunisienne à l’heure de Covid-19 qui s’avère, selon lui, nécessaire non seulement pour refonder le système économique, mais aussi pour préserver le régime démocratique tunisien.

L’analyste salue la jeune démocratie tunisienne, qui a réussi le double pari de juguler la propagation de la pandémie de la Covid-19, tout en s’érigeant en un modèle régional de gestion de la crise sanitaire.

« La Tunisie, en poursuivant une stratégie sanitaire associant un régime de confinement stricte à une vaste campagne de prévention, est parvenue à limiter la contamination qui est restée cantonnée à quelques foyers et n’a jamais pris une ampleur indomptable », a-t-il indiqué. Et d’ajouter que « la crise sanitaire qui s’est abattue sur la jeune démocratie tunisienne, est grosse d’orages économiques ».

M. Jaldi a noté également que la dépendance de Tunis envers ses grands bailleurs internationaux (FMI, l’UE et la BM) menace son autonomie financière et pèse sur les budgets ultérieurs. Dans ce sens, l’analyse a indiqué que « l’exécutif doit maintenant relever le défi de la transformation du modèle économique tunisien pour compléter la transition démocratique, d’autant que la démocratie n’est plus appréhendée en Tunisie comme un bien commun, mais comme utilité, en l’occurrence la réalisation de la croissance économique et la justice sociale. Ce sera le véritable défi des décideurs politiques et économiques du pays».

Pour lire l’intégralité de l’analyse du PCNS, veuillez consulter le lien suivant :


https://www.policycenter.ma/opinion/la-transition-economique-tunisienne-a-laune-de-la-crise-sanitaire-de-la-covid-19#.XvxGxyhKjIU