Covid-19: La France connaît une décroissance “fragile” de l’épidémie

Olivier Véran

La France a entamé “une décroissance” de l’épidémie du Covid-19 depuis cinq jours, a indiqué le ministre de la Santé, Olivier Véran, soulignant qu’il s’agit d’une décrue encore “fragile”.

“Depuis cinq jours, nous amorçons une décroissance de l’épidémie”, a déclaré le ministre dans une interview publiée lundi soir par le journal régional “Télégramme”.

“Il y a moins de nouveaux cas au quotidien: on était monté à 40.000, on est aujourd’hui aux alentours de 33.000 cas chaque jour en moyenne”, a-t-il précisé.

Le responsable gouvernemental a, toutefois, averti que “cette diminution reste fragile”.

M. Véran s’est, en outre, prononcé en faveur d’un déconfinement territorialisé, en fonction de la situation épidémique en commençant par ceux où la circulation du virus est moindre.


“Lorsqu’on envisage de lever un certain nombre de contraintes, il faut regarder la situation épidémique dans chaque territoire, la situation hospitalière et, de façon générale, le niveau de saturation des hôpitaux en France”, souligne-t-il.

Il s’est aussi montré optimiste quant au calendrier fixé par le président Emmanuel Macron pour la réouverture des écoles fin avril et l’allègement de mesures sanitaires à la mi-mai.

“Nous sommes en train d’y travailler et cela fera l’objet d’annonces en temps voulu”, a-t-il martelé.

La France métropolitaine est soumise à un confinement d’au moins 4 semaines depuis début avril, en vue de freiner la propagation inquiétante de Covid-19 et ses variants, notamment britannique.


Les autorités sanitaires ont recensé 101.209 décès attribués au coronavirus depuis l’apparition de l’épidémie, tandis que plus de 12 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin à la date du 18 avril, selon les chiffres de l’agence Santé publique France.

( Avec MAP )